Bocuse et MONTRÉAL EN LUMIÈRE : un héritage bien vivant

Cette édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE est dédiée au « Cuisinier du siècle », Paul Bocuse, premier président d’honneur du festival, qui avait fait escale à Montréal en 2000 pour lancer la toute première édition.

Mais 18 ans après son passage, on peut dire que son héritage, lui, est toujours bien vivant !

On se rappellera que le pape de la gastronomie avait présenté une conférence à l’UQAM sur « La cuisine du prochain millénaire » devant une salle archicomble, venue écouter les enseignements du maître à penser. « Un grand homme très abordable », selon Marc De Canck, chef de cuisine et propriétaire de La Chronique, Bonne Table du festival depuis les tout débuts.

Son mot d’ordre ? La fraîcheur et la qualité des produits, dans une cuisine où légèreté et finesse sont au cœur de l’assiette. « C’est lui qui a démarré la nouvelle cuisine, plus allégée et moins grasse. L’héritage qu’il laisse derrière lui est énorme. Pour ceux qui sont dans le métier depuis longtemps, il est LA référence. »

Il est aussi celui qui a « fait sortir le chef de sa cuisine », poursuit Marc De Canck. Prendre place sous les projecteurs pour expliquer sa démarche, mettre en lumière ses idées, ses talents, ses nouveautés… pas loin du thème de cette édition du festival, le partage du savoir !

On vous laisse sur quelques images des différentes activités rendant hommage à Paul Bocuse durant Montréal en Lumière 2018 : 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone